Téléphone

+33(0)770906003

Courriel

contact@roussey-romain.fr

Horaires d'ouverture

Lun - Ven : 8h - 19h

Petit rappel, le recours aux pratiques de santé alternatives ne dispense pas et ne vous soustrait  à aucun avis ou suivi médical. Un praticien, peu importe sa spécialité, ne guérit pas ,mais accompagne, aide et conseil.

Maintenant que le petit rappel est fait, nous allons pouvoir parler de ce que sont la santé et la maladie. La santé n’est pas un terme exclusif de la médecine, l’OMS ( organisation mondiale de la santé) elle même défini la santé comme étant un état de complet bien être, à l’inverse la maladie est un terme médical qui traduit un dysfonctionnement symptomatique biologique ou physique du corps, pouvant conduire à la mort.

Mais rassurez-vous, ou plutôt je dirais « Prenez conscience » que l’on ne passe pas d’un état de santé à celui de malade en un claquement de doigts. Pour en arriver à l’état de malade, il existe un processus de dégradation de la santé, définit en 6 étapes majeures.

Les 6 étapes de la dégradation

1 ère étape – L’Accumulation ( Sanchya en Ayurvéda),

Il s’agit du moment ou le corps se charge en toxines, dû à des émotions que l’on réprime, le stress , l’anxiété, le refus d’une situation ou d’un changement … 

Cette situation sera responsable d’un blocage des énergies dans le corps, et commencera à ralentir leur circulation . Les signes sont peut perceptibles si cela n’est que par un manque de motivation. Toutefois le corps commencera a s’affaiblir.

2ème étape -L’Intensification (Prakopa)

Le blocage devient total. 

Le corps épuise ses ressources pour tenter de réparer le déséquilibre, mais arrive encore à conserver un équilibre de surface. …

Toujours pas de symptômes perceptibles pour une personne non avisée. Le manque de motivation perdure , s’accroît , s’ajoute une perte de confiance et une forme de fatigue mentale ou émotionnelle. 

3ème étape -La Diffusion (Prasra),

L’accumulation à atteint un seuil que les défenses naturelles du corps n’arrivent plus à contenir. L’accumulation alors localisées va se diffusée au reste du corps . 

On va commencer à ressentir une baisse d’énergie et une certaine lourdeur de notre corps et nos mouvements, ou dans le fonctionnement de notre organisme ( ballonnement, remontées, sentiments de manque d’air…), sentiment de mal être et d’inconfort général 

Jusqu’à la nous ne pouvons pas à proprement parler de maladie, on ne penserait même pas à consulter un médecin, pensant qu’il ne s’agit que de fatigue, ou d’abus et que cela va certainement passer. Le recours aux pratiques Alternatives de santé aurait pourtant dû avoir lieu dès la première étape, pour éviter justement d’aggraver la situation.

4ème étape La Localisation ( Sthana Samshraya)

On y est , le déséquilibre devient perceptible à l’oeil. Les organes ou les tissus commencent à être mis à mal, et le corps n’arrivera plus à combattre de façon naturelle.

les premiers signes visibles apparaissent, fatigue physique, pâleur, apathie…

« C’est généralement le moment où l’on devrait décider de consulter un médecin ».

5ème étape La Manifestation ( Vyakti)

Les symptômes typiques de la maladie apparaissent, la personne peut décrire les sensations et les symptômes précis…

« C’est le moment où l’on consulte réellement un médecin ».

6ème étape Apparition de la Maladie ( Bheda)

Les symptômes sont pleinement ressentis et la maladie peut s’installer dans la durée ou devenir chroniques

Alors médecine moderne ou Pratiques Holistiques ? et Quand?

La médecine moderne dite Allopathique, interviendra toujours à partir de l’étape 4, c’est à dire lorsque les premiers signes pouvant représenter une maladie apparaitront. Allez voire un médecin en étape 1 ou 2 , bien souvent celui-ci vous conseillera du repos ou des cures de vitamines , mais rien d’évidant pour lui qui puisse ressembler à une maladie.

Sur les étapes 4 à 6, un médecin pourra conclure à une maladie ou une anomalie, et alors vous prescrire un traitement adapté. Seulement il ne traitera que les symptômes et la maladie mais pas la cause de cette dernière, qui aura évolué depuis l’étape 1.

Les pratiques Holistiques , elles seront efficace depuis l’étape 1, considérant que la simple émotion refoulée ou non est déjà un signe de déséquilibre et que les maux physiques de notre corps, sont souvent le résultat de nos déséquilibres émotionnels. alors si vous consultez un praticien peu importe sa spécialité Alternative à n’importe quelle moment des étapes 1 à 3, il sera alors possible soit d’évider que le problème s’aggrave , soit de retarder ce dernier. Si vous consultez durant les étapes 4 à 6 , un praticien holistique pourra revenir avec vous sur les causes de la maladie, afin de les traiter pour éviter que la maladie ne revienne. Mais je vous rappel qu’à partir de l’étape 4 l’intervention d’un médecin sera obligatoire.

Et la différence entre traitement médical et produits naturel ?

C’est un peu la même chose…

Même si des plantes naturelles ou transformées, auront des vertus thérapeutiques identique à certains médicaments, c’est sur la façon d’agir qu’il réside une différence fondamentale.

Les produits naturels , phytothérapie, aromathérapie ect … agissent sur la durée , c’est à dire qu’ils auront vocation à renforcer votre système immunitaire pour « empêcher » la maladie, mais malheureusement il y a tellement de facteurs a prendre en compte dans notre vie moderne que cela ne marche pas tout le temps.

Les médicaments , eux vont avoir un effets inverse, à partir de la molécule plus concentrée, il vont faire croire au corps qu’il y a une agression et le forcer à développer plus rapidement les anticorps nécessaires à la guérison. Il serait impossible et stupide de penser aujourd’hui que l’usage de produits naturels seuls, pourraient nous guérir de la maladie.

Alors en résumé , les pratiques Holistiques , dites « Alternatives » sont là pour aider à préserver ou rétablir notre santé, alors que les pratiques allopathique (médecine), sont là pour guérir de la maladie .

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *