Téléphone

+33(0)770906003

Courriel

contact@roussey-romain.fr

Horaires d'ouverture

Lun - Ven : 8h - 19h

De nos jours les points d’acupression pour les massages et l’acupuncture sont connus de tous en pratiques alternatives de santé. En Ayruvéda, ces points sont appelés ‘’ MARMA (S) ‘’. Points vulnérables ou sensibles, il sont utilisés en médecine ayurvédique pour établir des diagnostics et traiter les maladies, en pratiques alternatives il nous permettent d’améliorer la santé.

En traitements ”cliniques” ou en auto-traitements, ils sont incontournables dans la théorie et dans la pratique Ayurvédique, on parle alors de Marmathérapie.

La marmathérapie tire son nom du sanskrit ”MARMA”, qui signifie “Caché” “Secret”, et fait référence à l’âme et au cœur, aussi appelée « étude des marmas » elle correspond aux clés principales des massages ayurvédiques, qui stimulent les points d’énergie où la conscience et le corps vont se rencontrer. Plus simplement, ce terme signifie donc que « les marmas » représentent les éléments sacrés et cachés de notre être profond.

Les « marmas » sont au nombre de 107 et on parle même parfois de 108 points vitaux : points vitaux du corps humain mais également carrefours articulaires, nerveux, circulatoires et énergétiques qui nous composent. Ces points marmas se déclinent en différentes catégories, selon leur localisation dans le corps et leurs interactions.

Comment se pratique la marmathérapie ?

Il est important d’abord de savoir que chaque point de marmas demande une étude individuelle. C’est pour cette raison que la pratique de la marmathérapie demande une analyse en profondeur de la pratique ayurvédique et de ses principes de soin.

Il est également nécessaire de subir une préparation physique, émotionnelle, mentale et spirituelle pour tout thérapeute souhaitant pratiquer. Une fois la préparation réalisée, les marmas peuvent alors être stimulés.

Comment agit la marmathérapie ? Celle-ci va permettre d’agir sur des caractéristiques, qu’elles soient physiques ou encore mentales. Des changements très profonds vont être opérés, ainsi qu’une fortification des tissus humains, et une libération des blocages qui empêchent l’énergie positive de se libérer du corps.

Les bienfaits et les avantages du massage Ahbianga, par exemple, connu sous le nom de « massage à l’huile », issu de la pratique la plus ancienne dans le domaine de l’Ayurvéda (origine Nord de l’Inde), la marmathérapie effectue une action en profondeur, et ce, directement sur les canaux principaux du corps pour toucher les fameux points marmas et permettre de nous « reconnecter » à notre essence spirituelle et corporelle.

Elle est reconnue pour libérer le corps et l’esprit des tensions négatives et parasitaires. En effet, les bienfaits thérapeutiques de la pratique posturale sont davantage reconnus de nos jours en Occident, bien qu’ils soient pratique courante depuis des siècles dans les sociétés orientales et notamment l’Inde.

Les différentes méthodes de soins en marmathérapie

Les MASSAGE CIRCULAIRES

Il existe deux types de mouvements circulaires : ceux dans le sens des aiguilles d’une montre, et ceux qui vont dans le sens inverse. Les premiers servent à recharger, à énergiser et à stimuler les Marmas déficients ou faibles en énergie. Les seconds mouvements visent à disperser, à casser l’énergie stagnante ou bloquée dans les Marmas. L’Abhyanga, reste la principale façon de traiter les marmas, il convient d’ajouter aux différentes techniques de massages des plantes ou des huiles médicinales, pour diffuser l’énergie curative, dans les différentes régions du corps.

 Il combien ainsi les puissants effets thérapeutiques du toucher et les propriétés des huiles ou plantes. Bien évidement , même si les massages peuvent être effectués en Auto-soins, les huiles végétales, essentielles ou encore les plantes , elle doivent être adaptés à chaque personnes et problématiques , et il est donc fortement conseillé de consulter régulièrement un praticien Ayurvéda, pour ne pas risquer de déséquilibrer votre fonctionnement biologique ou spirituel. 

MARDANA – PRESSION

L’acupression, est une autre méthode de massages ayurvédiques, qui convient particulièrement pour les marmas de moins d’un anguli.

Très bénéfique pour les marmas situés aux extrémités des membres, sur la tête ou difficile d’accès. L’acupression peut se faire sur des points douloureux ou sensible dès l’instant ou ils ne sont pas blessés.

  • Dans un premier temps, il faut localiser le Marma. 
  • Puis, des pressions en petits massages circulaires dont l’intensité va augmenter au fur et à mesure, vont être effectuées. 
  • La pression est maintenue pendant trois à cinq minutes.
  • Puis enfin un massage de la région pour éliminer toute tension

L’acupression obtient encore plus de résultat quand elle est incluse dans un massage global du corps. Il est conseiller et souhaitable de terminer l’acupression en appliquant des huiles essentielles, pour faciliter le retour de la circulation dans la zone concernée.

TRAITEMENT PAR LA CHALEUR

On parle de moxibustion (Agnikarma), méthode de soins étroitement liée à l’acupuncture, mais différente dans le sens ou que plutôt que d’utiliser des aiguilles, ce qui reste en France réservé aux médecins , on va appliquer de la chaleur sur des endroits de la peau, déterminés en fonction de la position des marmas à traiter.

Cette chaleur est produite par la combustion de poudre d’armoise desséchées ou d’autres substances en ignition.

Produits de la Gamme Naturellement Bien pouvant être utilisés à votre domicile

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *